Title Image

La campagne

icone_ecogestes

La campagne Ecogestes Méditerranée, qu’est-ce que c’est ?

Ecogestes Méditerranée est une campagne de sensibilisation des plaisanciers pour les inciter à des changements de pratiques, à la fois en terme de comportements et d’équipement, dans l’objectif de réduire les impacts de leurs usages.

Une campagne collective sur toute la façade méditerranéenne française

La campagne Ecogestes Méditerranée est issue de l’unification des campagnes menées depuis 2002 en Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la campagne Echo-Gestes menée entre 2004 et 2014 en Languedoc-Roussillon par l’association Voile de Neptune.

 

Sous l’impulsion du Plan d’Action pour le Milieu Marin (outil de mise en œuvre en France de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin), la campagne a été harmonisée en 2017 à l’échelle des 3 régions françaises de Méditerranée (Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie) permettant ainsi de donner une identité forte aux actions régionales déjà menées et une cohérence à l’échelle de la Méditerranée.

 

En Provence-Alpes-Côte d’Azur le collectif est constitué de 17 structures membres du Réseau Mer et signataires de la Charte des Ports de Plaisance et de Pêche de Provence-Alpes-Côte d’Azur. À ce jour, ce sont près de 50 000 usagers du littoral qui ont été informés et sensibilisés depuis 2002.

 

Le CPIE des Iles de Lérins coordonne la campagne en Région Provence Alpes-Côte d’Azur depuis 2012. Pour le déploiement sur la façade Méditerranée, il travaille en concertation avec le CPIE Bassin de Thau coordinateur régional en Occitanie et le CPIE Bastia en Corse.

Un réseau d’acteurs investis dans cette campagne

De nombreuses structures d’éducation à l’environnement et gestionnaires de milieu sont ainsi mobilisées, sur l’ensemble de la façade Méditerranée, pour aller à la rencontre des plaisanciers et des professionnels du nautisme, et relayer cette campagne sur leurs territoires.
Écogestes Méditerranée vise également à dynamiser un réseau de partenaires publics et privés qui participent techniquement et financièrement à l’opération. Les gestionnaires des espaces protégés du littoral, ainsi que les gestionnaires des ports de plaisance sont partenaires de la campagne et s’impliquent dans son déploiement.

La campagne contribue ainsi à la diffusion des messages liés à la gestion du milieu et de ses usages, et des enjeux locaux. En outre, la collecte de données sur les habitudes des plaisanciers, réalisée directement sur le terrain par les ambassadeurs, permet d’enrichir la connaissance des usages nécessaire à l’élaboration de plans de gestion efficaces.

Quels sont les objectifs ?

• Accompagner les plaisanciers vers des pratiques éco-responsables

La plaisance tient une place importante dans les activités du littoral. Elle représente une source d’emploi non négligeable ainsi qu’une source de revenus liés au tourisme. Cette activité provoque néanmoins des pollutions et les plaisanciers peu ou mal avertis peuvent affecter l’environnement marin. A travers la campagne Écogestes Méditerranée, il s’agit de les sensibiliser aux impacts de leurs usages et les accompagner vers des comportements plus respectueux des écosystèmes marins.

• Accompagner les ports de plaisance et les professionnels du nautisme vers une gestion environnementale de leurs infrastructures

Il s’agit également d’accompagner les ports de plaisance et les professionnels du nautisme dans une meilleure gestion environnementale de leurs infrastructures, et dans leurs liens avec les usagers. Des actions de sensibilisation des usagers peuvent ainsi faire partie des actions proposées dans le cadre de la certification Ports Propres.

Comment interviennent les ambassadeurs Ecogestes Méditerranée sur le terrain ?

Pendant la saison estivale, les ambassadeurs Ecogestes Méditerranée vont directement à la rencontre des plaisanciers, sur le site de mouillage en mer ou à quai dans les ports, pour échanger avec eux sur leurs pratiques et les informer des impacts que peuvent avoir ces usages sur le milieu. Gestion des eaux usées, ancrage, produits d’entretien… sont autant de thématiques qui sont abordées avec le plaisancier. Les entretiens, d’une durée moyenne de 20 minutes, font naître un véritable dialogue entre le plaisancier et l’ambassadeur pour échanger, informer et conseiller sur les pratiques les plus respectueuses du milieu marin. Pour mener ce dialogue, l’ambassadeur utilise le guide pratique Ecogestes Méditerranée et le bulletin d’engagement.

 

A l’issue de cet échange, et en tenant compte du bilan des pratiques individuelles de chaque plaisancier, celui-ci s’engage à adopter un [éco]geste, soit en terme d’équipement (utiliser des feuilles absorbantes, des produits écolabellisés, etc.), soit en terme de comportement (choisir des zones sableuses pour l’ancrage du bateau, relever sans ancre sans dommage pour les fonds marins, trier des déchets, utiliser des sanitaires du port, etc.).

 

L’ambassadeur remet le guide pratique Ecogestes Méditerranée au plaisancier et lui propose d’afficher un fanion Ecogestes Méditerranée pour rendre son acte d’engagement public. Le plaisancier peut également consentir à communiquer ses coordonnées pour un affichage sur le site internet Ecogestes Méditerranée.

 

Mettant en œuvre la communication engageante dans son approche des plaisanciers, la campagne Ecogestes Méditerranée place le plaisancier en tant qu’acteur de la préservation de l’environnement marin et vise un changement de comportement sur le long terme.

La campagne Ecogestes Méditerranée s’appuie également sur une large communication

Pour porter les messages de la campagne vers un public plus large, une campagne d’affichage est réalisée dans les ports, chez les accastilleurs, les loueurs de bateaux, les bateaux écoles, les offices de tourismes… Cinq affiches thématiques et des fiches conseil sont mises à disposition gratuitement de ces relais des messages de la campagne.